Accueil/ expose
L’Autre, mon semblable. La question de la nature humaine
lundi 04 février 2013

Loading the player ...
Descriptif

Conférence donnée par Michel Malherbe dans le cadre des Lundis de la Philosophie 2012-2013, cycle organisé par Francis Wolff (département de philosophie de l'École normale supérieure).

"Imaginons un philosophe levinassien accompagnant les Conquistadors en Amérique. On sait comment les Conquistadors traitèrent les Indiens. Le philosophe tente d’argumenter et dit :

« Ces êtres, je l’avoue, sont singuliers et tout est étrange chez eux. Incontestablement, ce sont des Autres, d’autant plus autres qu’ils sont plus autres. Une figure de l’altérité – le Visage – nettement plus intéressante que celle de la féminité. Honorons donc en eux une humanité radicalement différente ». 

Le chef des Conquistadors, philosophe à ses heures, répond : « Nous n’avons rien en commun : nous aimons l’or et eux, les colifichets. Et, puisqu’ils sont radicalement autres, traitons-les comme tels. Ce ne sont pas des hommes ».

Un jésuite intervient dans la conversation : « En vérité, nous ne savons pas si ce sont ou non véritablement des hommes ou quelque espèce d’êtres inférieurs. Ils sont incapables de réciter le Pater en latin. Mais, dans l’incertitude, baptisons-les et considérons-les comme des chrétiens ». Ce qui était à l’époque la façon de les traiter comme des personnes.

Le chef des Conquistadors : « Tout ce que dit la Sainte Eglise est juste, mais c’est faire comme si, et ce « comme si » me gêne grandement. Je suis un bon chrétien qui sait voir en ses concitoyens des fils de Dieu (i.e. des personnes). Mais avant de reconnaître à ces sauvages des droits et de me découvrir des devoirs à leur égard, encore faut-il que je sache si nous avons quelque raison légitime de les traiter ainsi, et donc si ce sont réellement des êtres humains ».

Le philosophe devenant lockien pour les besoins de la cause : « La question n’est pas de savoir si nous les reconnaissons comme des êtres humains, mais s’ils sont conscients de leur propre identité ; si oui, cela fait d’eux des personnes et c’est assez, quelles que soient leurs manières ».

Le chef des Conquistadors : « Mais comment savoir s’ils sont conscients de leur propre identité ? Ils ne semblent même pas avoir le sens de la propriété, ce qui est pourtant le signe le plus marquant de l’identité personnelle ». 

Le philosophe, acculé dans ses retranchements et revenant à la scolastique de ses maîtres : « Ce sont des êtres animés, bipèdes et mammifères. Certes, ils font des sacrifices humains, mais il est difficile de leur nier toute faculté rationnelle : ils palabrent et savent faire du troc. En ce sens, ils satisfont, sur un mode mineur je l’avoue, à ce qui définit l’essence humaine ».

Le chef des conquistadors : « Mode mineur ! Mais ce sont des sauvages! Ils ne parlent ni l’espagnol ni le latin ; Et s’ils parlent entre eux, c’est à la façon des singes. Quant à leur faculté rationnelle, permettez-moi d’en douter : ils n’aiment pas l’or et ne semblent pas très habiles à compter la monnaie ou à soupeser un lingot. Dans la grande chaîne des êtres, ils représentent sans doute une espèce intermédiaire. Assez de bavardage. Faisons-en des esclaves. Voyez, ils ne se révoltent même pas  ».

Se tournant vers ses troupes : « Séparez les mâles des femelles ; emmenez les premiers à la mine ; laissez-en quelques-uns avec les femelles pour la reproduction ».

Question : Quel argument suggérer au philosophe pour empêcher un traitement aussi…inhumain ?" 

 

 

Voir aussi


  • Aucun exposé du même auteur.
  • Qu'est-ce que l'être humain ?
    Francis Wolff
  • Au-delà du solipsisme moral et politiqu...
    Isabelle Delpla
  • Dedans et dehors : qu'est-ce qu'une mora...
    Frédéric Worms
  • L'ontologie du vide
    Frédéric Nef
  • Métaphysique de la résurrection des corp...
    Roger Pouivet
  • Y a-t-il des vertus dormitives respectab...
    Max Kistler
  • Expérience morale, expérience politique...
    Valérie Gérard
  • L'idéalité de l'action
    Jean-Michel Salanskis
  • La question de l'égalité
    Pierre Rosanvallon
  • Les normes épistémiques varient-elles av...
    Joëlle Proust
  • Qui est barbare ?
    Francis Wolff
  • Les trois mondes de l'art
    Francis Wolff
  • Puis-je décider de mon identité ?
    Vincent Descombes
  • Ontologie et axiologie de l’œuvre d’art...
    Frédéric Pouillaude
  • Égoïstes ! L’avenir d’une invective phil...
    Élise Marrou
  • Grammaire et ontologie de la dépendance...
    Stéphane Chauvier
  • Décrire un tableau
    Laure Blanc-benon
  • Qu’est-ce qu’une exposition ?
    Jean-Pierre Cometti
  • Peut-on être blâmé pour ce qu’on ne pouv...
    Cyrille Michon
  • Le renouveau de l’expérience esthétique ...
    Marianne Massin
  • Qu’est-ce qu’un artiste crée ?
    Jacques Morizot
  • Y a-t-il du contingent a priori ?
    Bruno Gnassounou
  • Y a-t-il un fondement ontologique de l’i...
    Julien Rabachou
  • Dynamique de la manifestation
    Renaud Barbaras
  • De quelques implications ontologiques d´...
    Victor Gomez-Pin
  • L’étude du climat requiert-elle de nouve...
    Anouk Barberousse
  • L’agir épistémique
    Pascal Engel
  • La responsabilité : le sujet et le temp...
    Frédéric Gros
  • Penser le présent
    Francis Wolff
  • Réalisme ou relativisme des normes
    Paul Boghossian
  • Y a-t-il une nécessité dans les choses ...
    Jean-Pascal Anfray
  • Les rapports entre ontologie, épistémolo...
    Carlos Ulises Moulines
  • Du consentement au meurtre
    Marc Crépon
  • Petite métaphysique de la musique
    Francis Wolff
  • Abstraction et subjectivité
    Jean-Baptiste Rauzy
  • Qu’est-ce qu’une frontière ?
    Solange Chavel
  • Y a-t-il des contradictions vraies ?
    Paul Egre
  • L’écologie : une question philosophique...
    Corinne Pelluchon
  • Nouvelles approches philosophiques du co...
    Claudine Tiercelin
  • Morale et droit naturel
    Pierre-Yves Quiviger
  • La dispute du réalisme et de l’idéalism...
    Etienne Bimbenet
  • A quoi sert la philosophie pratique?
    Isabelle Pariente-Butterlin
  • Sur le statut des objets non existants
    Tristan Garcia
  • L'intentionnalité partagée
    Pierre Jacob
  • L'éthique de la création intellectuelle...
    Fernando Savater
  • Comment décider entre ontologies concurr...
    Roberto Casati
  • Le sens visible: sémantique et langue de...
    Philippe Schlenker
  • Identité subjective et union du corps e...
    Pascale Gillot
  • Comprendre et ne pas comprendre
    Christian Berner
  • Toute croyance religieuse est-elle irrat...
    Paul Clavier
  • Language and Truth
    Kit Fine
  • Peut-on identifier l'esprit et le cervea...
    Filipe Drapeau Contim
  • Ce que la raison doit au langage
    Francis Wolff
  • Peut-on encore définir l'humanité ?
    Francis Wolff
  • Du droit à l'économie politique. Usage, ...
    Jean-Claude Monod
  • Connexion et relation
    Frédéric Nef
  • Le statut de la diversité dans le républ...
    Sophie Guérard de Latour
  • Dire nous
    Élise Marrou
  • Racisme, justice et respect
    Magali Bessone
  • Les causalités du pardon
    Laurent Jaffro
  • Le sens de l’honneur : enjeux sociaux, é...
    Alice Le Goff
  • La place de l'imagination dans l'interp...
    Eléonore Le Jallé
  • Sens de la justice et fair-play
    Céline Spector
  • L’intelligence du salut
    Denis Moreau
  • Définir le capitalisme : richesse et pou...
    Stéphane Haber
  • Le cinéma de poésie
    Georges Didi-Huberman
  • Voyages mentaux dans le temps
    Jérôme Dokic
  • Écrits d’artistes avant le XXe siècle...
    Bernard Sève
  • Du tragique au matérialisme (et retour)...
    André Comte-Sponville
  • La beauté à l’épreuve du subjectivisme...
    Sébastien Réhault
  • Les transclasses ou la non reproduction
    Chantal Jaquet
  • Raisonner sans principes logiques ?
    Jean-Marie Chevalier
  • L'esthétique du paysage photographique
    Pierre-Henry Frangne
  • Le temps, la vie, l'attente
    Nicolas Grimaldi
  • Usages du 'je'
    Béatrice Longuenesse
  • Arts de l'oubli : comment faire table ra...
    Sarah Troche
  • Comprendre une musique
    Francis Wolff
  • La liberté d’expression et les discours ...
    Charles Girard
  • Pour une ontologie descriptive minimalis...
    Francis Wolff
  • Le droit des gens ordinaires
    Isabelle Delpla
  • Pourquoi faut-il que nous ayons des droi...
    Jean-François Kervegan
  • Construire le dialogue entre sciences e...
    Thomas Pradeu
  • La rationalité des croyances face au plu...
    Yann Schmitt
  • Le droit peut-il être garant de la ratio...
    Mikhail Xifaras
  • L'argent ne fait pas de petits
    Paul Clavier
  • Les propriétés vagues
    Paul Egre
  • De la séparation entre droit et morale
    Mathieu Carpentier
  • Causalité et probabilité dans les scienc...
    Isabelle Drouet
  • La première personne
    François Récanati
  • Peut-on parler de soi à la première pers...
    Vincent Descommes
  • Ca=xprialce du l'ouir é praions vrlorltive.
    Eléizellth Pacheri/span>
  • Caagimo : enalisms vauraliles ap prillusns.
    Robuwen Oglcespan>
  • CaSments-us aynoe drrveau ? Dspan>
    Denis MoFores/span>
  • Lesagenquêtsoi upropsion et:ouletert fair-p.
    MikhieuaGirar
  • Ra cioductit cognitifomment artefa" span>
    FranederikMonoltmanespan>
  • Leuroblèm trahéorues du la thraction" span>
    Mikhrc DLatoun
  • Ab rationalité des ’honnent cnent cnnsées .
    Francis Wolff
  • LeEnquêtsoi le aétaphysique" es crauts" .
    Philippe Scscomm
  • Le propique?
    PhD stectrr
  • Cosintevtionna,ntre dréation in pradaption".
    AndrnLatefebv pspan>
  • Ca éprvaluion dandrrvue ist-e vrai,laceuble.
    Jeaoëe DrPrs a/span>
  • AbPncipes lo subnes"réx sspan>
    MiQutionn Meilsseso sspan>
  • La prcnnscice du sarps e.opri span>
    Frandéric e" eDciVnes"mt-sspan>
  • La trits re psodxpote" e dspan>
    Francis Wolff
  • CaQud Trplusnes ..objetvrlomses/nil saunn.
    Jean-Frscale Anfr
  • Ra trngags du lsubnes"s'n do-?es applus p.
    Philippe Schchlenk
  • CaQueaut-il quu..aair-peounnmt-d
    Mikhcinël Fœss
  • LeComses/ré trmt-d< span>
    Phirre-Honodtelle /span>
  • Vos'éterné socs le temps" span>
    PhBapstes e JaBih
  • Caurquoi faute le éprlogeu la thraction" .
    Berarbara Casbl/span>
  • Ca 'adhsie< et les dioyances fspan>
    Jean-FrBapstes eRauz/span>
  • LaIges/e,ne onltivel
    ElmmanueltAe //span>
  • La racérigoe Chthétique du musique
    AlignèstGayrau/span>
  • LaDpaysage phprodés/niéu plusage phpéel.
    Jeauice Bimignbarspan>
  • CoDrômglent ddmolocpique?
    Phirice k Savid
  • AbDmolocpiqu
    Charles Girard
  • La drss or sarpsmolitique" span>
    AlicainPiticarspan>
  • Caurquoi fa lsuages/erDspan>
    Francis Wolff
  • Caeprcnndion" amignt de :ne onnouvle Drapo.
    Elenne BiTasbl/span>
  • CaCvue ist-e donn d lervue is onl't-e paf.
    Jeaocelyn Benoia/span>
  • Ca lie" don dandr critoyne B dmt-dle ?"s.
    JeLou WoLourmpspan>
  • < eight="42x;">ebackgrebackgrebackgr ditd < ditr ditle r div>