Accueil/ expose
Les discours scientifiques dans l’écriture de soi
samedi 24 mai 2014

Loading the player ...
Descriptif

Conférence de Sam Ferguson dans le cadre du colloque « L’influence souterraine de la science sur la littérature et la philosophie (et réciproquement)»

Selon une certaine histoire, l’écriture de soi en France remonte à un bouleversement dans les concepts et les discours de la "personne" dans les dernières décennies du 18e siècle, un bouleversement dont Rousseau demeure l’écrivain le plus représentatif. C’était un moment où le "moi" était devenu l’objet d’une connaissance scientifique, sur le modèle des sciences naturelles. L’écriture de soi connaît un succès croissant depuis le soi disant "retour du sujet" des années 1970, mais le modèle des sciences naturelles se voit désormais largement remplacé par des discours thérapeutiques, et surtout psychanalytiques. Il faudrait sans doute nuancer cette histoire littéraire (et scientifique), mais le modeste but de cette intervention est d’esquisser les modalités de ces discours dans deux formes d’écriture de soi: l’autobiographie et le journal intime. Comment fonctionnent les discours scientifiques dans ces deux formes subjectives, voire nombrilistes, qui peuvent apparaître d’emblée très éloignées de la science? Quelles déformations ou adaptations ont ils subies à l’entrée du champ littéraire ? Quels horizons nouveaux ouvrent ils pour l’écriture de soi ? Finalement, est ce que les discours thérapeutiques sont plus utiles, ou plus pertinents, dans ce contexte que les discours des sciences naturelles ?

 

Voir aussi


  • Aucun exposé du même auteur.
  • Poétique et poésie du virus
    Isabelle Krzywkowski
  • De la présence modulée des mathématique...
    Noëlle Batt
  • Les idées noires de la physique
    Vincent Bontems
  • Brecht, un écrivain de l'ère scientifiqu...
    Jean-Marc Levy-Leblond
Auteur(s)
Sam Ferguson
Université d’Oxford
Doctorant

Plus sur cet auteur
Voir la fiche de l'auteur

Cursus :

Sam  Ferguson vient de terminer un doctorat à l’Université d’Oxford sur ‘Diaries Real and Fictional in Twentieth-Century French Writing’.   Sa thèse retrace l’histoire du journal intime dans la littérature du vingtième siècle, en s’appuyant sur de nombreux textes d’André Gide,  Jean-Paul  Sartre,   Raymond  Queneau,  Roland Barthes et  Annie Ernaux.

Il a publié des articles sur Gide et Queneau, et entreprend à présent un nouveau projet, à titre de boursier postdoctoral à l’Université d’Oxford, sur la fonction auteur entre 1880 et 1945.

Cliquer ICI pour fermer
Annexes
Téléchargements :
   - Télécharger l'audio (mp3)

Dernière mise à jour : 03/12/2014