Accueil/ expose
Introduction de la semaine de réflexion « Après janvier 2015, s’exprimer contre la terreur
lundi 09 mars 2015

Loading the player ...
Descriptif

Ouverture de la semaine de réflexion « Après janvier 2015, s’exprimer contre la terreur " par Emmanuel Levine, élève à l'Ecole normale supérieure et président du comité d’organisation de l'événement.

Semaine en hommage aux victimes des attentats des 7, 8 et 9 janvier 2015. Organisée à l’initiative d’élèves de l’École normale supérieure du samedi 7 mars au samedi 14 mars 2015.

Cette semaine rompt, essaye de rompre, avec les formes traditionnelles du colloque et du séminaire, en donnant une place prépondérante au travail d’élèves-chercheurs.
Car, au fond, il nous semble que cette semaine à l’ENS réponde à l’attente d’une redéfinition de l’intellectuel, que n’est pas le chercheur. Que pourrait apporter aujourd’hui un « intellectuel engagé » dans les questions de société ? Cette posture historique de l’intellectuel engagé est-elle encore possible, est-elle encore souhaitable ? Ce rôle de l’intellectuel, que nous voulons commencer à  re-définir, semble s’opposer à celui de l’expert médiatique qui occupe les plateaux de télévision, les radios, les journaux, les réseaux sociaux. Si la question de l’expertise, celle de la spécialisation dans un domaine, s’impose au chercheur, aujourd’hui, elle prend aussi corps dans des individus qui ne cherchent plus.
En effet, forcé à se montrer sûr de sa science par l’angoisse de l’audience et de la publicité de ses propos, changeant ses propres interprétations en faits, soucieux d’avoir toujours déjà prédit ce qui arrive et d’annoncer longtemps à l’avance ce que seul l’avenir pourra confirmer, l’expert médiatique normalise et professionnalise la situation du chercheur spécialiste qui pourrait réagir en intellectuel face à tel ou tel événement particulier. L’expert médiatique est toujours là, sur la place publique, dans une position d’autorité qu’il s’offre à lui-même, en compétition avec ses collègues.
Cette distinction critique entre chercheur et expert médiatique, critique à l’égard des experts médiatiques, a bien un objectif. Faire en sorte que le chercheur trouve, dans l’événement, une occasion de son engagement dans le débat public. Faire que les termes d’« intellectuel engagé » retrouvent un sens, peut-être un sens absolument nouveau, peut-être même qu’il faudra alors inventer de nouveaux mots pour le dire. Ces hommes et ces femmes auraient pour mission de montrer tout ce qu’il y a de subjectif et d’incertain dans le discours de l’expert médiatique et dans leur propre discours. En somme, montrer que s’interroger, c’est peut-être plus important qu’apporter des réponses à des questions que l’on n’a même pas explicitées.

Voir aussi


  • Aucun exposé du même auteur.
  • Sur les commémorations et le deuil natio...
    Annette Becker
  • Contrer la violence
    Marc Crépon
  • Violence et vérité monothéiste
    Justine Janvier
  • La répression pénale et le terrorisme
    Jean-Louis Halpérin
  • La Banlieue : géosymbole de l’exclusio...
    Elias Burgel
  • L’intellectuel à la lumière de janvier 2...
    Pascal Ory
  • L’Unité républicaine du 11 Janvier devan...
    Nils Renard
  • Défendre la liberté d’expression en démo...
    Charles Girard
  • Les musulmans de France : la laïcité en ...
    Olivier Roy
  • Sur l'épreuve de l'antisémitisme
    Robert Badinter
  • L’écriture des dessous : sur quelques éc...
    Chakib Ararou
Auteur(s)
Emmanuel Lévine
Ecole normale supérieure
Elève

Plus sur cet auteur
Voir la fiche de l'auteur

Institutions : Ecole normale supérieure

Cursus :

Emmanuel Lévine est éléve au département de philosophie de l'Ecole normale supérieure.

Cliquer ICI pour fermer

Dernière mise à jour : 08/06/2015