Accueil/ expose
Comment peut-on être mécréant ?
lundi 09 mai 2016

Loading the player ...
Descriptif

Conférence de Martine de Gaudemar dans le cadre du séminaire Les lundis de la philo.

Là où il y a des hommes, il y a des rituels, des pratiques funéraires, des entités invisibles, des divinités. Partant de ce fait, et d’une définition des phénomènes dits « religieux » suffisamment large pour n’exclure aucune pratique faisant appel à des forces « spirituelles », je me propose d’éclairer leur puissance ambivalente, à la fois captivante et structurante.
Dans un premier temps, j’examinerai l’immersion dans le religieux à travers la distribution des rôles et des places des croyants et des incrédules dans les dispositifs qui soutiennent la croyance et déterminent les modalités du « croyable ».
Dans un deuxième temps, j’examinerai deux raisons susceptibles de rendre compte de l’efficacité des processus sociaux de normativation et de sacralisation légitimés par le religieux. Une première raison tient à leur capacité à mobiliser les intensités affectives propres aux mouvements appétitifs vitaux qui s’expriment en gestes et conduites. Il y a un travail du religieux, qui contribue à une civilisation des mœurs, et répond à une demande exorbitante de sens et de consolation pour l’existence souffrante. Une deuxième raison tient à un dispositif de la parole sans lequel nulle vérité ou nul engagement ne saurait durer au-delà du moment de leur énonciation. La fonction de garantie du symbole soutient la confiance en une promesse ou un engagement. Il faut qu’au moins une instance soit fiable et crédible.
La civilisation des mœurs (1), comme l’adresse à une Altérité garante des accords, alliances et serments (2), supposent l’usage de la notion de symbole, que j’éclairerai dans sa double polarité formelle et imaginaire. L’univers symbolique qu’est le monde humain fait communiquer les deux raisons, articulant le langage et le vital.

Voir aussi


  • Aucun exposé du même auteur.
  • Economie comportementale, irrationnalit...
    Mikaël Cozic
  • Si Dieu n’existe pas, tout est-il permi...
    Paul Clavier
  • Scepticisme et sens commun
    Jean-Baptiste Guillon
  • Que nous apprend la science sur la consc...
    Jérôme Sackur
  • Universalisme et judaïsme
    Catherine Chalier
  • Peut-on définir l'amour ?
    Francis Wolff
Auteur(s)
Martine De Gaudemar
Université Paris Ouest - Nanterre - La défense
Professeure émérite

Plus sur cet auteur
Voir la fiche de l'auteur

Cursus :

Martine de Gaudemar est Professeure émérite de Philosophie et Membre honoraire de l'Institut Universitaire de France.
Ses domaines de recherches:

- Histoire de la philosophie moderne et contemporaine.
- Philosophie, psychanalyse, anthropologie.
- Philosophie du sujet : individus, personnes, personnages.
- Éthique, formes de vie et pratiques culturelles (cinéma, théâtre, opéra)
- La notion de forme. Formes logiques, formes vivantes et formes sensibles.
- Singularités et universalité

Cliquer ICI pour fermer
Annexes
Téléchargements :
   - Télécharger l'audio (mp3)

Dernière mise à jour : 13/07/2016