Accueil/ expose
Entre Nord et Sud : industries sportives, masculinité et précarité globale
mercredi 14 septembre 2016

Loading the player...
Descriptif

Conférence de Niko Besnier, professeur invité par le Centre Maurice Hallbachs et le labex transferS en septembre 2016.

Professeur d'anthropologie culturelle, Niko Besnier présente une introduction à son projet de recherche intitulé: Globalisation, Sport et la Précarité de la Masculinité

Le projet se concentre sur une « solution » au problème de la masculinité dans les sociétés du Sud, que seraient les industries sportives dans les pays du Nord. Pour un nombre toujours croissant d’hommes jeunes dans les pays pauvres, la possibilité de « réussir » dans un sport professionnel au sein du monde industriel génère des attentes immenses, que les familles, les villages, les quartiers et les États-nations entretiennent avec enthousiasme. À travers le prisme de recherches ethnographiques comparatives « multi-situées » portant sur ces espoirs et les actions qui en découlent, le projet vise à éclairer notre compréhension de plusieurs problèmes théoriques fondamentaux dans le monde contemporain : comment la masculinité s’articule avec le corps, la consommation et la condition globale ; comment elle sert de guide pour l’action sociale dans des contextes où la pauvreté et la marginalité ont gravement compromis la capacité d’espérer. Nous cherchons à savoir comment le nationalisme, la citoyenneté et l’appartenance sociale évoluent dans un domaine que les forces globales ont gravement perturbé. Ces enjeux de la masculinité, autrefois pris pour acquis, sont aujourd’hui à la pointe de débats publics.

Le projet fournit un angle critique et jusque-là inexploré sur des thèmes qui sont d’intérêt immédiat, non seulement dans les sociétés en marge de l’économie globale, mais aussi pour les sociétés industrielles qui doivent s’engager avec les pays du Sud : « la situation de la jeunesse », « la précarité de la masculinité » et « la crise » tout court.

Auteur(s)
Niko Besnier
Université d’Amsterdam
Professeur en anthropologie culturelle

Plus sur cet auteur
Voir la fiche de l'auteur

Cursus :

Niko Besnier occupe la chaire d’anthropologie culturelle à l’Université d’Amsterdam depuis 2005. Auparavant, il a enseigné à l’Université de l’Illinois à Urbana-Champaign, l’Université Yale, l’Université Victoria de Wellington et UCLA, et il a occupé des postes invités à l’Université de Hawai‘i, l’Université d’Auckland, l’École des Hautes Études en Sciences Sociales, l’Université de Kagoshima, l’université Waseda, et l’Université de Melbourne.

Ses recherches récentes concernent la construction du genre, la sexualité et le corps à la convergence des forces mondiales et locales. Grâce à un financement du Conseil Européen de la Recherche, il dirige actuellement huit chercheurs dans un programme quinquennal sur la circulation transnationale des athlètes de haut niveau dans trois sports.

Dans ses publications, il a traité de thèmes en anthropologie politique, psychologique et linguistique, y compris le potin, les conflits, la marginalité, les émotions, la personnalité, la religion et l’échange. Ses recherches sont basées sur des travaux de terrain en Polynésie occidentale, au Japon, aux Etats-Unis et en Europe occidentale. Parmi ses livres les plus récents, notons Gossip and the Everyday Production of Politics (University of Hawai‘i Press, 2009), On the Edge of the Global : Modern Anxieties in a Pacific Island Nation (Stanford University Press, 2011), Crisis, Value, and Hope : Rethinking the Economy (numéro spécial codirigé de Current Anthropology, 2014), Gender on the Edge : Transgender, Gay, and Other Pacific Islanders (ouvrage collectif codirigé, University of Hawai‘i Press, 2014).

Cliquer ICI pour fermer
Annexes
Téléchargements :
   - Télécharger la vidéo

Dernière mise à jour : 12/10/2016