Accueil/ expose
Rencontre autour de Free Zone d’Amos Gitaï
lundi 14 novembre 2005

Loading the player...
Descriptif

Rencontre autour du film Free Zone (2005) entre Amos Gitaï, Jean-Loup Bourget et Pierre-Marc de Biasi.

Interprètes du film : Natalie PORTMAN, Hanna LASLO, Hiam ABBASS, Aki AVNI, Carmen MAURA

Synopsis

Rebecca, une Américaine qui vit à Jérusalem depuis quelques mois, vient de rompre avec son fiancé. Elle monte dans le taxi de Hanna, une Israélienne. Mais celle-ci doit aller en Jordanie, dans la "Free Zone", récupérer une grosse somme d’argent que leur doit l’Américain l’associé de son mari. Rebecca la convainc de l’emmener avec elle. Quand elles arrivent dans la Free Zone, Leila, une Palestinienne, leur explique que l’Américain n’est pas là et que l’argent a disparu...

Voir aussi


  • Hollywood. Un rêve européen
    Marc Cérisuelo, Jean-Loup Bourget
  • Ouverture de colloque du centenaire Aim...
    Pierre-Marc De Biasi, Guillaume Bonnet, Albert James Arnold
  • L'approche de la collection Planète Libr...
    Pierre-Marc De Biasi, Marc Cheymol
  • Aucun exposé du même événement.
Auteur(s)
Jean-Loup Bourget
École normale supérieure
Professeur - Directeur

Plus sur cet auteur
Voir la fiche de l'auteur

Institutions : Ecole normale supérieure

Cursus :

Jean-Loup Bourget, ancien élève de l’ENS (1965), agrégé d’anglais, a soutenu sa thèse de doctorat d’Etat sur « Le mélodrame hollywoodien, 1939-1959 » (Paris 3 – Sorbonne Nouvelle, 1982).

Il a été professeur de littérature américaine à Paris 3 de 1987 à 2002, date à laquelle il a été élu à la chaire d’études cinématographiques créée à l’ENS. Il dirige actuellement le département d’histoire et théorie des arts de l’Ecole.

Il dirige également l’UMR 7172 ARIAS (Atelier de recherche sur l’intermédialité et les arts du spectacle), unité de recherche CNRS – Paris 3 – ENS qui est hébergée à l’INHA, galerie Colbert.

Il est l’auteur de treize ouvrages sur le cinéma (principalement américain) et de nombreux articles sur le cinéma, la littérature, la peinture et les rapports interarts. Il appartient au comité de rédaction de la revue Positif.

Principaux champs de recherche : cinéma hollywoodien classique (esthétique, idéologie, genres, auteurs), Européens à Hollywood, Lubitsch, Lang, Ophuls, Sirk, Vidor, Renoir, la représentation de l’antiquité au cinéma, la représentation du rêve au cinéma, Cecil B. De Mille.

 

Cliquer ICI pour fermer
Pierre-Marc De Biasi
CNRS
Chercheur - plasticien

Plus sur cet auteur
Voir la fiche de l'auteur

Cursus :

Ancien élève de l'ENS de Saint-Cloud et de l'ENSBA de Paris, agrégé, docteur, habilité à la direction de recherche, Pierre-Marc de Biasi est directeur de recherche au CNRS (ITEM : Institut des Textes et Manuscrits modernes). Il est membre de l'école doctorale de l'Université Paris 7, chargé d'un séminaire de recherche à l'Université Paris 4 Sorbonne, membre du comité de rédaction et collaborateur de plusieurs revues (Magazine littéraire, Genesis, Cahiers de médiologie), directeur de plusieurs collections littéraires ou critiques (Hachette Supérieur, Seuil, CNRS éditions).

Depuis 2001, P.-M. de Biasi est producteur délégué à France-Culture pour les émissions "le cercle des médiologues" (2001-2002) et "Lexique de l'actuel (2002-2003).

Parallèlement à ses travaux littéraires, Pierre-Marc de Biasi a publié sur l'histoire de l'art (peinture, architecture Genesis 14, juin 2000) et poursuit une recherche créative en arts plastiques (peinture, sculpture, installations). Avec une quarantaine d'expositions en musée et en galerie depuis 1977, ses oeuvres sont entrées dans une centaine de collections privées ou publiques en France, en Europe, au Japon et aux USA. Depuis 1988, P.M. de Biasi a réalisé plusieurs sculptures et installations pour Paris et différentes villes de France (dont Grenoble) dans le cadre de la commande publique.

Cliquer ICI pour fermer
Amos Gitaï

réalisateur

Plus sur cet auteur
Voir la fiche de l'auteur

Cursus :

Amos Gitaï est né à Haïfa en 1950. Entre 1971 et 1975, il étudie l’architecture en Israël et à Berkeley (Etats-Unis) et commence à réaliser des courts métrages. À partir de 1977, il tourne des documentaires pour la télévision israélienne. En 1982, la polémique déclenchée par Journal de campagne, tourné pendant la guerre du Liban, le contraint à quitter Israël pour Paris. Là, il continue d’étudier les thèmes de l’exil et de l’immigration. Depuis son retour en Israël en 1993, Amos Gitaï tourne des films dans lesquels il observe les destins croisés de ceux qui composent l’histoire d’Israël.

Cliquer ICI pour fermer
Annexes
Téléchargements :
   - Télécharger la vidéo

Dernière mise à jour : 02/11/2011