Accueil/ expose
Notre planète magnétique : quand la mesure précède la théorie
mercredi 02 octobre 2019

Loading the player...
Descriptif

Exposé de Mioara Mandea (CNES) lors du cycle des conférences du Bureau des Longitudes organisée à l’ENS en partenariat avec le Département des Géosciences.

Au fil des siècles, des progrès considérables ont été faits dans la compréhension des caractéristiques et des propriétés du champ géomagnétique. L’utilité des cartes de champ magnétique pour la navigation a conduit à la compilation de la plus longue série de mesures quantitatives de l’histoire de la science, répartie sur près de cinq siècles. L'état de l'art a radicalement changé au cours des dernières décennies grâce aux mesures obtenues avec les satellites Oersted, CHAMP, SAC-C et surtout avec la récente mission de l’ESA, Swarm.
Dans cette conférence, un aperçu de nos connaissances et de notre compréhension actuelle du champ magnétique terrestre est proposé, couvrant à la fois les aspects communément acceptés et certains des aspects les plus controversés. Je souhaite souligner à quel point l’observation du champ géomagnétique a été déterminante dans l’élaboration de nouvelles idées et théories, en mettant l’accent sur les variations temporelles du champ principal, sur des échelles de temps allant de quelques mois à quelques centaines d’années. Quelques aspects des processus profonds et superficiels de la Terre, « vus » par le champ magnétique, sont également présentés, en relation étroite avec d’autres données géophysiques.

Voir aussi


  • Les satellites explorent le magnétisme t...
    Mioara Mandea
  • The Red Sea : sea level, tectonics and c...
    Kurt Lambeck
  • Les niveaux de la mer des interglaciaire...
    Kurt Lambeck
  • Mt. Etna flank dynamics : geophysical an...
    Giuseppe Puglisi
  • Production et transport de la chaleur da...
    Claude Jaupart
  • The permeability and frictional strengt...
    Daniel Faulkner
  • Un voyage scientifique en ballon dans l...
    Albert Hertzog
  • La Géodésie Spatiale d’hier et de demai...
    Kurt Lambeck
  • Western Greece seismicity monitoring an...
    Efhimios Sokos
  • Ultrahigh pressure minerals from both do...
    Harry W. Green
  • Mineralogy of the Atmosphere : Assessin...
    Reto Gieré
  • Les géantes rouges dévoilées par Corot e...
    Benoît Mosser
  • Localisation et imagerie satellitaire po...
    Pierre Briole
  • L’apport des missions gravimétriques GOC...
    Georges Balmino
  • The Role of Evolving Granular Debris on ...
    Karen Mair
  • L'évolution de la faille de Marmara
    Xavier Le Pichon
  • Les satellites explorent le magnétisme t...
    Mioara Mandea
  • Résultats cosmologiques de la mission Pl...
    François Bouchet
  • Résultats de la mission gravimétrique lu...
    Mark Wieczorek
  • Le sondage de l’atmosphère terrestre pa...
    Cathy Clerbaux
  • Résultats de la mission Rosetta
    Wlodek Kofman
  • Rhéologie du manteau terrestre et généra...
    Yanick Ricard
  • Les références de fréquence et de temps ...
    Sébastien Bize
  • Les nouveaux modèles de matière noire
    Françoise Combes
  • Le satellite Gaia explore la Voie Lacté...
    François Mignard
  • Des signaux faibles aux mouvements fort...
    Michel Campillo
Auteur(s)
Mioara Mandea
Centre National d'Etudes Spatiales (CNES)
Astrophysicienne

Plus sur cet auteur
Voir la fiche de l'auteur

Cursus :

Mioara Mandrea est astrophysienne et géophysicienne spécialisée dans l'étude du magnétisme et de la gravité planétaire.

Ses recherches ont permis de mettre en évidence diverses signatures des mouvements du noyau liquide de la Terre, à partir de données obtenues grâce à plusieurs missions spatiales françaises et européennes.

Elle est depuis 2012 responsable du programme « Terre solide » à l'Observation de la Terre du CNES.

Cliquer ICI pour fermer
Annexes
Téléchargements :
   - Télécharger la vidéo

Dernière mise à jour : 03/12/2019