Accueil/ expose
Apparition des « big data » dans les hôpitaux psychiatriques au XIXe siècle
mardi 28 septembre 2021

Loading the player...
Descriptif

Séance du cycle "Qu’est-ce que la santé numérique ?" dans le cadre du séminaire Médecine Humanités 2020-2021, avec Theodore M. Porter, historien, Université de Californie à Los Angeles.

L'historien propose un historique de la génétique qui se trouve à l’intersection de deux logiques, une logique sociale de traitement des maladies mentales dans le réseau des asiles psychiatriques où la question est d’abord celle de l’efficacité de la cure et une logique scientifique où il s’agit d’utiliser l’information recueillie pour la recherche sur une catégorisation de ces maladies et de leurs causes.

Dans les années 1800, avant même qu'apparaisse la notion de gène, les médecins des asiles psychiatriques commencèrent à relever et noter les causes de la folie chez les malades dans leurs registres d'admission. Depuis le début, ils soulignèrent l'hérédité comme le plus prégnant des facteurs. Et à mesure que les médecins et l'État perdaient foi en la capacité des asiles à soigner les malades, ils commencèrent à pointer du doigt la nécessité de freiner la reproduction, génération après génération, de la maladie. Ils devinrent obsédés par l'idée d'identifier des faiblesses ou des difficultés au sein des familles et anticiper les aboutissements de leurs mariages. Genetics in the madhouse est l'histoire inédite de la collecte et du tri des données héréditaires dans les hôpitaux psychiatriques, les écoles pour enfants "faibles d'esprit" et les prisons, ayant donné naissance à une nouvelle science : la génétique.

Bibliographie: Genetics in the Madhouse, the Hidden History of Human Heredity. Princeton University Press, 2018

 

 

Auteur(s)
Theodore M Porter
Université de Californie à Los Angeles (UCLA)
Historien

Plus sur cet auteur
Voir la fiche de l'auteur

Cursus :

Theodore M. Porter est un historien des sciences américain, professeur au Département d'histoire de l'Université de Californie à Los Angeles (UCLA).

Il est l’auteur de The Rise of Statistical Thinking, 1820-1900 (1986), et de Karl Pearson : The Scientific Life in a Statistical Age (2004). Il est membre de l’American Academy of Arts and Sciences.

Cliquer ICI pour fermer
Annexes
Téléchargements :
   - Télécharger la vidéo

Dernière mise à jour : 22/10/2021