Accueil/ expose
Le vivant entre le dedans et le dehors.
lundi 12 mars 2012

Loading the player ...
Descriptif

Cette conférence a été prononcée lors de la journée d'études organisée par le département philosophie : La différence homme/animal dans le moment du vivant.

Jean-Claude Ameisen s'intéresse ici à la tension qui existe entre dedans et dehors, mais aussi, inné/acquis, nature/culture, gêne/environnement. Cette interrogation poorte donc sur l'hérédité : qu'est-ce qui est transmis de l'intérieur des corps des paretns des ancêtres aux descendants et qu'est-ce qui est transmis

Voir aussi


  • Le Vivant et le Temps
    Frédéric Worms, Pierre-Henri Gouyon, Jean-Claude Ameisen, Marc Lachièze-Rey, François Villa, Ali Benmakhlouf
  • L’expérience de la maladie
    Jean-Claude Ameisen, Lazare Benaroyo, Claire Marin
  • Enjeux éthiques de la COP21
    Jean-Claude Ameisen, Lucas Paoli, Yannaï Plattener
  • L’édition du génome : bienvenue à Gattac...
    Jean-Claude Ameisen, Philippe Horvath, Léonard Dupont
  • Du biologique au politique : subjectivi...
    Jean-Claude Ameisen, Catherine Malabou, François Ansermet
  • Faut-il imposer des limites à la recherc...
    Jean-Claude Ameisen, Jean-Gaël Barbara, Martin Dumont, Fiene Kuijper
  • Implications éthiques et juridiques de l...
    Frédéric Worms, Jean-Claude Ameisen, Rodolphe Barrangou, Stanislas Lyonnet, Christine Noiville
  • Qu’est-ce que le vivant ?
    Alain Prochiantz
  • La différence homme/animal dans le mond...
    Frédéric Worms
  • Les effets de la question animale sur c...
    Tristan Garcia
  • Animal, style, littérature - 1
    Marielle Macé
  • Animal, style, littérature - 2
    Anne Simon
  • La différence homme/animal dans le momen...
    Etienne Bimbenet
Auteur(s)
Jean-Claude Ameisen
Université Paris Diderot/ Centre d’études du vivant
Medecin - Chercheur - Professeur

Plus sur cet auteur
Voir la fiche de l'auteur

Cursus :

Jean Claude Ameisen est médecin et chercheur, professeur d’immunologie à l’université Paris Diderot. Ses recherches depuis plus de vingt ans concernent l’origine des phénomènes d’autodestruction cellulaire au cours de l’évolution du vivant et le rôle de la "mort cellulaire programmée" dans le développement des maladies. 
Engagé dans la réflexion éthique, il est membre du Comité consultatif national d’éthique (CCNE) et président du Comité d'éthique et scientifique de la Fondation internationale de la recherche appliquée sur le handicap (FIRAH). Il a présidé le Comité d'éthique de l’Inserm de 2003 à 2011.
Impliqué dans le développement des relations entre science, culture et société, il est directeur du Centre d’études du vivant (Institut des humanités de Paris – Université Paris Diderot), et membre du Conseil scientifique du Collège international de philosophie. 

Cliquer ICI pour fermer
Annexes
Téléchargements :
   - Télécharger l'audio (mp3)

Dernière mise à jour : 15/06/2017