Accueil/ expose
Nouvelle phénoménologie en France - 4
jeudi 08 mars 2012

Loading the player ...
Descriptif

Journées d’études autour de Hans-Dieter Gondek et László Tengelyi, Neue Phänomenologie in Frankreich, Berlin, Suhrkamp, 2011,
organisées par Jean-Claude Monod et Christian Sommer
Archives Husserl (CNRS UMR 8547 / Ecole Normale supérieure)

La « cause de la phénoménologie » s’est trouvée exceptionnellement bien défendue et illustrée en France par de multiples œuvres, qui, au-delà même de la réception des pensées de Husserl et de Heidegger, ont aujourd’hui des effets en retour sur les pays germaniques d’origine de la phénoménologie. De ces transferts et contre-transferts témoigne l’ouvrage récent de Hans-Dieter Gondek et László Tengelyi, Neue Phänomenologie in Frankreich (Berlin, Suhrkamp, 2011), qui propose une vaste synthèse des évolutions, des thèmes et des débats de la phénoménologie en France, du début des années 1980 à la génération actuelle.

Ces journées d’études permettent aux principaux représentants de la « nouvelle phénoménologie française » de réagir à cette synthèse et de discuter les thèses formulées dans l’ouvrage.

Jean-Luc Marion  part ici  du tournant théologique de la phénoménologie française et se demande si les convictions personnelles de la religion sont pertinentes pour expliquer ce qui s'est produit dans les derniers temps de la phénoménologie

Voir aussi


  • Conférence de Jean-Luc Marion
    Jean-Luc Marion
  • Nouvelle phénoménologie en France - 1
    Jocelyn Benoist, Raoul Moati
  • Nouvelle phénoménologie en France - 2
    Jean-François Courtine
  • Nouvelle phénoménologie en France - 3
    Marc Richir
Auteur(s)
Jean-Luc Marion
Université Paris 4
Professeur Émérite

Plus sur cet auteur
Voir la fiche de l'auteur

Cursus :

Jean-Luc Marion est un philosophe et académicien français, disciple du théologien Hans Urs von Balthasar. Ancien élève de Jean Beaufret, de Ferdinand Alquié et de Jacques Derrida (École normale supérieure, 1967-1972), il est spécialiste de Descartes et de phénoménologie. Sa philosophie est emblématique de ce que Dominique Janicaud a nommé le « tournant théologique de la phénoménologie française »1.
Il occupe actuellement la chaire Dominique Dubarle à l'Institut catholique de Paris, et enseigne également à l'Université de Chicago. aprsèa voir enseigné plusieurs années à l'Université de Paris-IV Sorbonne.

Il dirige actuellement la collection Épiméthée, aux Presses universitaires de France.

La Chaire Étienne Gilson, de l'Institut catholique de Paris, lui a été confiée en 2004-2005.

Il est élu à l'Académie française le 6 novembre 2008 au fauteuil du cardinal Lustiger, dont il a été l'un des plus proches collaborateurs. Il prononce son éloge lors de son discours de réception le 21 janvier 2010. Dans sa réponse au discours de réception de Marion, Mgr Dagens déclare : « Il m’arrive, Monsieur, de partager les tourments de vos lecteurs non initiés à la phénoménologie lorsqu’ils essaient de vous comprendre. [...] on pourrait avoir l’impression que vous jouez avec les mots, en les faisant cliqueter à plaisir2. »

Il est également membre étranger de l'Académie des Lynx.

Le 10 décembre 2011, Jean-Luc Marion a été nommé membre du Conseil pontifical de la Culture (dicastère de la Curie romaine) par le pape Benoît XVI.

Cliquer ICI pour fermer
Annexes
Téléchargements :
   - Télécharger l'audio (mp3)

Dernière mise à jour : 02/08/2012