Accueil/ expose
Repenser l'innovation en santé : vers une approche éthique plurielle
mardi 25 janvier 2022

Loading the player...
Descriptif

Séance du cycle "Les financements de l’innovation en santé" dans le cadre du séminaire Médecine Humanités 2021-2022, avec Hervé Chneiweiss, neurologue et directeur de recherche au CNRS et président du comité d'éthique de l'inserm.

Qu'est-ce que signifie l'innovation pour l'INSERM (Institut national de la santé et de la recherche médicale), premier organisme de recherche médicale et de santé en France et en Europe ? Quelle est le sens de cette innovation ? Hervé Chneiweiss propose de répondre à ces questions en démontrant l'intérêt de repenser l'innovation dans une approche d'éthique plurielle, en prenant pour exemple la crise du COVID-19. 

- Si les innovations de rupture sont essentielles, il faut rouvrir nos imaginaires sur ce qui peut et doit compter comme innovation en santé.

- Révéler et encourager la diversité des innovations, du soin à la promotion de la santé, en passant par la prévention.

Voir aussi


  • Aucun exposé du même auteur.
  • Les parcours de patients : quel enjeu po...
    Isabelle Von Bueltzingsloewen
  • Genèse des anormaux : de la folie comme ...
    Claude-Olivier Doron
  • L’expérience 3BisF : Un lieu d’arts cont...
    Diane Pigeau, Jasmine Lebert
  • Vivre en dépression : une approche socio...
    Astrid Chevance, Brune Du Marais
  • Le débat entre Henry Ey et Franco Basagl...
    Jean-Christophe Coffin
  • Surgissement du Covid-19 et troubles dan...
    François Hartog
  • Données, modèles et actions publiques fa...
    Dominique Costagliola
  • L'ethnopsychiatrie et la 'folie des autr...
    Edouard Leaune
  • L'Art Brut
    Christian Berst
  • La préparation aux pandémies, une nouvel...
    Frédéric Keck
  • Patrimonialiser les données de santé ?...
    Catherine Bourgain
  • La vie devant soi, la sienne et celle de...
    Marie Gaille
  • La Diplomatie du vaccin, et la santé glo...
    Stéphanie Seydoux
  • Table ronde : Jeunesse : à quand les jou...
    Ecole normale supérieure
  • Cires, art et témoignages des traces de...
    Nadeije Laneyrie Dagen
  • Action = vie, art et activisme en lutte
    Elisabeth Lebovici
  • L'art des fous
    Jean-Loup Bourget
  • Apparition des « big data » dans les hôp...
    Theodore M Porter
  • Lifen - The operating system for healthc...
    Guillaume Laguette
  • Les données de santé : un exemple avec R...
    Laurent Di Meglio
  • A.I for the life sciences
    Ninon Burgos, Thomas Walter
  • Le plan deeptech : un levier pour accélé...
    Pascale Ribon
  • Le Téléthon : une construction télévisue...
    Dominique Cardon
  • Analyse économique de l'innovation en sa...
    Pierre-Yves Geoffard
  • Le 'coût en capital' des innovations pha...
    Maurice Cassier
  • Le consortium de valorisation thématiqu...
    Franck Lethimonnier
  • Repenser l’économie des produits pharmac...
    Gaëlle Krikorian
Auteur(s)
Hervé Chneiweiss
INSERM (Institut national de la santé et de la recherche médicale)
Médecin neurologue et neurobiologiste

Plus sur cet auteur
Voir la fiche de l'auteur

Cursus :

Hervé Chneiweiss est docteur en médecine et docteur en science, directeur de recherches au CNRS, neurobiologiste et neurologue. Il anime l’équipe « Plasticité Gliale » et est directeur du laboratoire Neurosciences Paris-Seine (Inserm/CNRS/UPMC) de l’Institut de Biologie du campus Jussieu.

Les travaux de recherche d’Hervé Chneiweiss portent sur la biologie d’une population particulière de cellules du système nerveux, les astrocytes, principale population des cellules gliales, ainsi que sur l’origine et le développement des tumeurs cérébrales L’implication des cellules gliales dans le traitement de l'information nerveuse a été longtemps négligée. Les astrocytes constituent la moitié des cellules cérébrales et remplissent de nombreuses fonctions, depuis la mise en place de l’architecture du cerveau jusqu’au fonctionnement, à chaque instant, des communications entre neurones. De plus, certains astrocytes forment les cellules souches cérébrales adultes et la plupart des maladies dites neurologiques sont en fait liées à une altération de la fonction astrocytaire.

C’est dans les années 1990 qu’Hervé Chneiweiss s’immerge pleinement dans les questions éthiques, en tant que consultant en neurogénétique à la Salpêtrière, dans le service d’Yves Agid. Passionné par les questions que posent les progrès de la recherche, Hervé Chneiweiss, d’abord membre d’ERMES, le comité d'éthique de l'Inserm, en est le président depuis mars 2013.  Il a également été nommé membre du comité consultatif national d’éthique (CCNE). Il tient une chronique de bioéthique dans la revue médecine/sciences, dont il a été le rédacteur en chef de 2006 à 2016.

Biographie extraite du site de l'INSERM.

Cliquer ICI pour fermer
Annexes
Téléchargements :
   - Télécharger la vidéo

Dernière mise à jour : 08/02/2022