Accueil/ expose
La pluie en peinture
mardi 06 février 2024

Loading the player...
Descriptif

« La pluie en peinture »

Exposés du séminaire "Perception du climat : La pluie", proposé par le CERES (Centre de formation sur l’environnement et la société) de l'ENS en 2023-2024.

« La pluie fait ses palettes : montrer un paysage de pluie »

Premier exposé donné par Alexis Metzger (enseignant-chercheur en histoire et géographie des paysages à l’Ecole de la nature et du paysage, Blois) et

« Peindre la pluie du 14 juillet 1790 »

Deuxième exposé par Olivier Ritz (maître de conférences en littérature française à l’Université Paris-Cité, CERILAC)

 

Descriptif du séminaire "Perception du climat : La pluie"
En apparence, rien que de l’eau liquide qui tombe en gouttes des nuages sur la terre. Toute une physique et une chimie accompagnent, dans l’air, les changements d’état d’un composé très stable de deux molécules d’hydrogène et une molécule d’oxygène... Pourtant, la pluie ce n’est pas que de l’eau, comme en témoignent les pluies acidifiées par la pollution.
Quand la pluie tombe, toute une gamme d’adjectifs qualifie son intensité : fine, battante, diluvienne même. Sa présence trouble l’horizon. Sa musique, un clapotis léger s’accompagne en été d’un parfum inoubliable venu de la terre mouillée. Moment de bonheur pour tous les jardiniers et les agriculteurs. Pour eux, la pluie c’est la vie ; tant et si bien qu’à chaque changement de saison, ils s’en remettent aux dictons ou aux prévisions, ils scrutent les cieux et ils prient les dieux pour faire pleuvoir.
Quand « après la pluie, vient la pluie » (Madame de Sévigné), l’ennui et la tristesse donnent le vague à l’âme. Il faut alors bien du talent aux publicitaires pour lutter contre l’héliotropisme afin de proposer aux touristes des destinations bien arrosées. En Europe, notre rapport à la pluie s’est-il modifié ? Les présentateurs météo saluent désormais le retour de la pluie comme une bonne nouvelle. Peut-on parler non seulement d’un besoin de pluie, mais d’un « désir de pluie » ?
Des allers et retours entre bienfait et méfait de l‘hydrométéore, nous permettront d’être avertis pour ne plus jamais tomber de la dernière pluie.

Voir aussi


  • Climats et cultures
    Alexis Metzger
  • La pluie, une météorologie et une géogra...
    Martine Tabeaud
  • Autour de 'Yenendi, les hommes qui font ...
    Luc Pecquet
Auteur(s)
Alexis Metzger
Ecole normale supérieure
Géographe

Plus sur cet auteur
Voir la fiche de l'auteur

Cursus :

Alexis Metzger est docteur en géographie, il est ATER au CERES (Centre de formation sur l’environnement et la société) depuis septembre 2017.

Ses champs de recherche: géographie et géohistoire de l’environnement, du climat et des risques.
Ses thèmes de recherche: vulnérabilité et adaptation des sociétés, représentations de la nature, histoire et mémoire des extrêmes hydrologiques et climatiques, liens entre l’art et la géographie, discours sur l’environnement.

 

Cliquer ICI pour fermer
Olivier Ritz
Université Paris-Cité
Maître de conférences en Littérature française

Plus sur cet auteur
Voir la fiche de l'auteur

Cursus :

Olivier Ritz est maître de conférences en littérature française à l’Université Paris-Cité, CERILAC.

Cliquer ICI pour fermer
Annexes
Téléchargements :
   - Télécharger la vidéo

Dernière mise à jour : 21/03/2024