Accueil/ conferencier
Caroline Petit

Institutions : Ecole normale supérieure

Cursus :

Caroline Petit, chargée de recherche CNRS, USR 3608-République des Savoirs, ENS, développe des recherches historiques sur l'hypothèse infectieuse des maladies mentales. L'idée qu'un microbe puisse être à l'origine de troubles psychiatriques n'est pas nouvelle. Elle est évoquée au milieu du XIXe siècle, réapparait dans les années 1970 pour connaître un clair regain d'intérêt à partir des années 1990-2000. À partir d'une enquête éclairée par l'histoire des maladies infectieuses et par l'histoire de la psychiatrie où le plus souvent, biologie et psychologie rivalisent, la recherche se situe au sein des évolutions que la biologie a connues au XXe siècle. Le champ des sciences psychologiques est abordé sous l'angle de l'interface biologie-psychiatrie.

Affiliation : CNRS/ENS

Statut : Chargée de recherche

Liens :

   - CNRS

Exposé(s) :
photoExpose
De quelques aperçus historiques sur l’hypothèse infectieuse de la schizophrénie
Caroline Petit

Conférenre de Caroline Petit dans le cadre du colloque "Neurosciences et psychiatrie : approches historiques et philosophiques" organisé par Claude Debru et Mireille Delbraccio.

L’étiologie infectieuse des maladies mentales ...
Mots-clés : folie , infection , maladie , Neurosciences , Neurosciences et psychiatrie , pathologie , poison , psychiatrie , schizophrénie , trouble mental