Accueil/ expose
Verso l’unità. Interferenze intercittadine e nuove forme epigrafiche.
lundi 03 juin 2013

Loading the player...
Descriptif

 Conférence de Enrico Benelli (CNR-ISCIMA), professeur invité à l’UMR 8546 (AOROC)

Dans cette deuxième leçon, on traite de l’impact de l’épigraphie romaine sur les épigraphies indigènes d’Italie. Il s’agit d’un thème difficile, surtout d’un point de vue méthodologique, étant donné qu’il se prête à une interprétation idéologique. Dans l’analyse des documents, on n’oublie pas que presque toutes les épigraphies italiques (également l’épigraphie latine) étaient déjà lancées dans un mouvement de forte homogénéisation à partir du début du IVème siècle avant J.-C., au cours de ce phénomène que nous avons appelé « palingenèse épigraphique » et qui voit une adoption répandue de formes communes pour la plupart d’origine grecque. Les ressemblances croissantes entre les différentes épigraphies d’Italie au cours de la période de romanisation ne sont donc pas dues à la simple pression du modèle romain, mais plutôt à l’élaboration de formes de même origine. En outre, là où la documentation est assez capillaire pour permettre des observations de type sociologique, on peut noter que les comportements conservateurs sont caractéristiques surtout des classes dominantes, alors que les groupes émergents de niveau inférieur tendent à adopter très rapidement la nouvelle identité romaine. Evidemment, à l’intérieur des communautés italiques, il devait exister de fortes tensions sociales, et pour une partie de leurs membres, la perte de l’identité et des valeurs traditionnelles devaient représenter un développement substantiellement positif.

Voir aussi


  • Nel segno di Reitia. Il viaggio della sc...
    Enrico Benelli
  • Trans Padum. Epigrafie dell’Italia sette...
    Enrico Benelli
  • Il secondo atto. La palingenesi dell'epi...
    Enrico Benelli
  • Lions de Bactriane. Entre Méditerranée e...
    Pierre Leriche
  • Piétés septentrionales et sanctuaires mé...
    Stéphane Verger
  • Une chasse royale d'Alexandre au paradi...
    Paul Bernard
  • Un musée en photographie: un parcours da...
    Andréa Milanese
  • Archéologie au Tadjikistan
    Antonio Panaino, Andrea Gariboldi
  • Maisons des élites dans les provinces or...
    Julia Valeva
  • Recherches disciplinaires sur le site d...
    Abdelfattah Ichkhakh
  • L’Art des Situles ancien et l’idéologie ...
    Stéphane Verger
  • Colonisation grecque archaïque et urbani...
    Michela Costanzi
  • La Tène, site mythique de l’archéologie ...
    Thierry Lejars
  • 'Ariane, ma soeur, de quel amour blessé...
    Annie Bélis
  • Vesuviana . L’Alma Mater Studiorum à Pom...
    Antonella Coralini
  • Recherches sur le site de Kouass au Maro...
    Virginie Bridoux
  • Il secondo atto. La palingenesi dell'epi...
    Enrico Benelli
  • La plus ancienne épave de l’Océan Indie...
    Osmund Bopearachchi
  • Les 'rois du monde' : le Berry à l’âge d...
    Olivier Buchsenschutz
  • Re-thinking Catalhoyuk (Turkey): Archae...
    Maurizio Forte
  • Le prince en sa demeure
    Massimo Osanna
  • La découverte d’un nouveau Bosphore
    Anca-Christina Dan, Hans-Joachim Gehrke, Udo Schlotzhauer
  • Grèce : La fouille de Kirrha (Phocide)
    Julien Zurbach, Raphaël Orgeolet
  • The garden palaces of Herod the Great
    Kathryn Gleason
  • La connectivité et les marges de l’espac...
    Nicholas Purcell
Auteur(s)
Enrico Benelli
CNR - ISCIMA
Chargé de recherche

Plus sur cet auteur
Voir la fiche de l'auteur

Cursus :

Enrico Benelli est chercheur à l'Institut d'Études sur les Civilisations Italiques de la Méditerranée Ancienne (ISCIMA) en Italie.

Cliquer ICI pour fermer
Annexes
Téléchargements :
   - Télécharger la vidéo
   - Télécharger l'audio (mp3)

Dernière mise à jour : 03/02/2017