Accueil/ expose
Conclusions du colloque Rwanda 1994-2014 : Récits, constructions mémorielles et écriture de l’histoire
samedi 15 novembre 2014

Loading the player...
Descriptif

Catherine Coquio et Naasson Munyandamutsa entreprennent une synthèse des enjeux soulevés par les réflexions menées pendant le colloque "Rwanda 1994-2004 : Récits, constructions mémorielles et écritures de l'histoire". Ils mettent en avant les sujets récurrents et les questions qui demeurent en suspens, les horizons ouverts par le colloque et les avancées de la réflexion sur les méthodes et les concepts qui sous-tendent l'écriture du génocide rwandais.


Colloque organisé conjointement par le Cerilac (Université Paris-Diderot), le CHCSC (Université de Saint-Quentin-en-Yvelines), le Labex Cap (Université Paris 1), le CPTC (Université de Bourgogne), l'ESPE Paris (Université Paris-Sorbonne) et le French and francophone Studies du Bates College.

Voir aussi


  • La représentation des tueurs lors du gén...
    Catherine Coquio
  • Table ronde autour de Les Bienveill...
    Francis Wolff, Catherine Coquio, Valérie Gérard, Jean-Charles Darmon, Pierre Assouline, Sophie Coeuré, Bertrand Ogilvie
  • L'avenir du témoin, dialogue entre Esthe...
    Catherine Coquio, Esther Mujawayo
  • Sur la question du traumatisme au Rwand...
    Naasson Munyandamutsa
  • Rwanda 1994-2004 : Poétique du désastre...
    Eric Hoppenot
  • Naissance d’une littérature rwandaise ...
    Romuald Fonkoua
  • Entre oubli forcé, mémoire collective ...
    Marie-Odile Godard
  • Sur la question du traumatisme au Rwand...
    Naasson Munyandamutsa
  • Génocide au Rwanda et la critique afric...
    Jean-Pierre Karegeye
  • Rwanda 1994-2014 : Sur trois témoignage...
    Laure Coret
  • L'avenir du témoin, dialogue entre Esthe...
    Catherine Coquio, Esther Mujawayo
  • Table ronde - Le théâtre : quelle cath...
    Sophie Lucet
Auteur(s)
Catherine Coquio
Université Paris 7
Professeur

Plus sur cet auteur
Voir la fiche de l'auteur

Cursus :

Catherine Coquio est professeur à l’université Paris 7, responsable du groupe de recherches Littérature et savoirs à l’épreuve de la violence politique. Génocide et transmission, présidente de l’Association internationale de recherche sur les crimes contre l’humanité et les génocides (Aircrige).

Ses domaines d'enseignement sont : Littératures comparées XIXe-XXIe, du romantisme au contemporain. Théorie critique, philosophie et sciences humaines. Littérature et politique, écritures de l’histoire, cultures de la mémoire, témoignage, postcolonialité. Domaines occidental et africain.

Cliquer ICI pour fermer
Naasson Munyandamutsa
Directeur de recherche à Never Again Rwanda (NAR)

Plus sur cet auteur
Voir la fiche de l'auteur

Cursus :

Après avoir fait l’essentiel de sa formation de psychiatrepsychothérapeute en Suisse, Naasson Munyandamutsa est retourné travailler au Rwanda où il a dirigé, de 1996 à 1999, un projet de reconstruction du dispositif de Santé Mentale, projet financé par la Coopération suisse et piloté par le département de psychiatrie des Hôpitaux Universitaires de Genève (HUG). Sa thèse de doctorat à l’Université de Genève a fait l’objet d’un livre, La Question du sens et des repères dans le traumatisme psychique (Editions Médecine et Hygiène, 2001).

Il est aujourd’hui engagé dans une triple activité : enseignement de psychiatrie à l’Université Nationale du Rwanda où il est le Professeur de la Chaire de Psychiatrie, travail clinique au Service de consultations psychosociales (SCPS) de Kigali, et il est directeur de recherche dans Never Again Rwanda (NAR). Il est le lauréat 2011 du « Prix de Genève pour les Droits de l’Homme et Psychiatrie  » qui lui a été remis à l’occasion du 15ème congrès de l’Association Mondiale de Psychiatrie à Buenos Aires. Il est aussi Lauréat du Prix « Barbara Chester Award » 2013, reçu en Arizona en octobre 2013.

Cliquer ICI pour fermer
Annexes

Dernière mise à jour : 13/03/2015