Accueil/ expose
Situating republican liberty
jeudi 24 novembre 2016

Loading the player ...
Descriptif

Exposé de Quentin Skinner lors de l'inauguration du Centre européen d’études républicaines (CÈDRE).

Within modern political theory, liberty has generally been defined as absence of interference or constraint (tradition A). But some theorists have doubted whether the presence of liberty is best understood as an absence, and have instead attempted to connect the idea with specific patterns of moral behaviour (tradition B). I argue that, to understand the distinctively ‘republican’ view of liberty, it needs to be seen in part as a protest against both these lines of argument. Against tradition (B) republicans argue that the presence of liberty is always marked by an absence. But against tradition (A) they contend that liberty is marked by an absence not of constraint but of dependence.

Voir aussi


  • Aucun exposé du même auteur.
  • Républicanisme critique et religion
    Cécile Laborde
  • Républiques et républicanismes en époqu...
    Thomas Maissen
  • Les fondements économiques de la notion ...
    Manuela Albertone
  • Montesquieu, critique du républicanisme...
    Céline Spector
  • Neo-republicanism versus neo-liberalism
    Philip Pettit
  • Républicanisme et social démocratie : qu...
    Jean-Fabien Spitz
  • La République sans les républicains
    Vincent Peillon
  • République et démocratie post-électoral...
    Pierre Rosanvallon
  • Le républicanisme contemporain à l’épreu...
    Marie Garrau
  • La République face à la revendication id...
    Philippe Portier
  • Se faire reconnaître pour mieux disparaî...
    Anne Verjus
  • Le républicanisme suisse, entre héritag...
    Antoine Chollet
  • Premières traditions et expériences répu...
    Javier Fernández Sebastián
  • Le républicanisme des droits
    Christopher Hamel
  • Qu’est-ce que la “République” des Provin...
    Catherine Secretan
  • La République florentine à la fin du Moy...
    Ilaria Taddei
  • La République et les minorités religieus...
    Patrick Cabanel
  • Droit à l’existence et allocation univer...
    Yannick Bosc
  • Une économie politique populaire pour un...
    Florence Gauthier
  • 1848 et l’invention d’un républicanisme ...
    Samuel Hayat
  • Le républicanisme social avant la Républ...
    Stéphanie Roza
  • L’individu solidaire : sur la conceptio...
    Serge Audier
  • Génie national ou transferts de savoirs ...
    Alexandre Fontaine
  • Le spirituel de l’État républicain
    Marie-Claude Blais
  • L’école dans la République: passé/présen...
    Benoît Falaize, Olivier Loubes
Auteur(s)
Quentin Skinner
Université Queen Mary
Professeur

Plus sur cet auteur
Voir la fiche de l'auteur

Cursus :

Quentin Skinner est professeur de sciences humaines à l'université Queen Mary de Londres. Il est y est titulaire de la chaire Barber Beaumont .
Il  tenait auparavant la chaire Regius d'histoire moderne à l'Université de Cambridge.

En 2006, il a reçu le Prix Balzan pour son apport dans l'histoire de la pensée politique.
Avec J.G.A. Pocock, il est le chef de file de l'école dite « de Cambridge ». Celle-ci se caractérise notamment par l'attention qu'elle porte au vocabulaire politique ainsi qu'à son souci de respecter l'intention des auteurs étudiés.

Cliquer ICI pour fermer
Annexes

Dernière mise à jour : 09/02/2017