Accueil/ expose
Peut-on écrire une histoire des projets ?
jeudi 10 décembre 2015

Loading the player ...
Descriptif

Conférence donnée par Frédéric Graber dans le cadre des Jeudis de l'HPS, organisés par le département de philosophie.

Le projet peut-il être objet d’histoire ? Les sciences sociales ont eu tendance à considérer le projet soit comme un phénomène relativement récent – caractéristique d’un « nouvel esprit du capitalisme » à partir des années 1980, correspondant à l’émergence d’un « moi » entrepreneurial et à l’essor de certaines valeurs et instruments du management dans l’ensemble du monde social - ou au contraire comme une sorte d’invariant anthropologique, les hommes ayant toujours fait des projets, entendus en un sens très général comme « conduites d’anticipation ». Dans le premier cas, le projet est un phénomène présentant une certaine cohérence, mais situé exclusivement dans une histoire récente ; dans l’autre, il désigne une posture humaine face à l’action, plus ou moins sans histoire.

Support de la conférence en PDF

Voir aussi


  • Aucun exposé du même auteur.
  • Sur la notion de style en histoire et e...
    David Rabouin
  • L’amélioration humaine : trois usages, t...
    Jean Gayon
  • Que nous apprend des sciences l’histoir...
    Catherine Goldstein
  • L’homme simplifié
    Jean-Michel Besnier
  • Où va la philosophie de la biologie ?
    Thomas Pradeu
  • Parlons-nous comme il faut de ce que nou...
    Etienne Klein
  • De la nécessité d’une épistémologie hist...
    Claude-Olivier Doron
  • Pour une histoire vraiment sociologique...
    Yves Gingras
  • La naissance de la génétique : une hist...
    Christophe Bonneuil
  • Le logicisme, la question des fondement...
    Sébastien Gandon
  • Philosophie des robots tueurs. Les drone...
    Grégoire Chamayou
  • Entre sciences du vivant, médecine et ma...
    Jean-Paul Gaudillière
  • Les théories scientifiques : défense d’u...
    Marion Vorms
  • Corrélations de Bell : la structure caus...
    Soazig Le Bihan
  • Ce que l’histoire nous apprend sur les p...
    Soraya Boudia
  • Les batailles de Paris : médecine et pol...
    Rafael Mandressi
  • L’histoire de l’économie peut-elle être ...
    Sylvain Piron
  • Qu’est-ce qu’un anachronisme en histoir...
    Laurent Loison
  • Simultanéité, coexistence, communauté : ...
    Élie During
  • La manufacture de l’évaluation scientifi...
    Didier Torny, David Pontille
  • Sarah Baartman et l’écriture de l’histoi...
    Claude Blanckaert
  • Organisation biologique : l’intégration ...
    Ana Soto
  • La systématique et l’hérédité dans la bo...
    Stéphane Tirard
  • La fabrique de la médecine européenne (1...
    Christelle Rabier
  • Du message chiffré au système cryptograp...
    Marie-José Durand-Richard
  • Revisiter le temps et l’espace de La Fra...
    Hélène Gispert
  • Cultures mathématiques : une approche
    Karine Chemla
  • De la production des savoirs aux controv...
    Francis Chateauraynaud
  • L’élite sous la mitraille
    David Aubin
  • Leibniz et Kant sur l’unité des espèces...
    Justin E.H. Smith
  • Vers une histoire pluridisciplinaire de...
    Brian Ogilvie
  • Traduire les Philosophical Transactions ...
    Jeanne Peiffer
  • La politique des savoirs aujourd’hui
    Dominique Pestre
  • Reconstruire l’exécution des opérations...
    Agathe Keller
  • Sur la pluralité des mondes (théoriques...
    Jean-Marc Levy-Leblond
  • Du charbon au nucléaire : les énergies c...
    Pierre Charbonnier
  • Philosophie des statistiques à l’heure d...
    Anouk Barberousse
  • La psychologie animale au zoo : une hist...
    Marion Thomas
  • La conception physicaliste de la conscie...
    Michel Bitbol
  • Compréhensibilité de la nature et nécess...
    Olivier Darrigol
  • Comment faire l’histoire du sexe biolog...
    Thierry Hoquet
  • Une condition pour comprendre la transit...
    Paul-Antoine Miquel
  • Microhistoire d’un accident médical en A...
    Guillaume Lachenal
  • Les végétaux horticoles au XIXe siècle...
    Cristiana Oghina-Pavie
  • La vie intellectuelle des vampires
    Koen Vermeir
  • Empiricism Without the Senses
    Ofer Gal
  • À l’origine de l’information génétique...
    Matthew Cobb
  • Émile Duclaux et l’engagement des savant...
    Vincent Duclert
  • Qu’est-ce qu’un mécanisme ? Et comment s...
    Sophie Roux
  • Qu’est-ce qu’une économie morale des sc...
    Lorraine Daston
  • Sciences de l’esprit versus sciences de ...
    Wolf Feuerhahn
  • Mécanisme et vie entre théorie et pratiq...
    Maria Pia Donato
  • La science ou l'exploration des possible...
    Soazig Le Bihan
  • L’émergence ontologique dans les science...
    Alexandre Guay
  • L'épigénétique : un pont épistémique ent...
    Francesca Merlin
  • Qui prend la décision d’arrêter un trait...
    Ruth Horn
  • Comment écrire l'histoire des maladies ...
    Pierre-Olivier Méthot
Auteur(s)
Frédéric Graber
CNRS
Historien

Plus sur cet auteur
Voir la fiche de l'auteur

Cursus :

Frédéric Graber est chargé de recherche CNRS au Groupe de recherche en histoire environnementale (Grhen).

Il est également membre associé au Centre Alexandre Koyré (EHESS-CNRS) et chargé de cours à l’école normale supérieure de Cachan.

Cliquer ICI pour fermer
Annexes
Téléchargements :
   - Télécharger l'audio (mp3)

Dernière mise à jour : 14/01/2016