Accueil/ expose
La formule transcendantale
lundi 12 octobre 2015

Loading the player ...
Descriptif

Conférence donnée par Etienne Bimbenet dans le cadre des Lundis de la philosophie.

Une philosophie transcendantale pose que certaines de nos pratiques et de nos formes de vie s’articulent à des prétentions absolues dites a priori, c’est-à-dire nécessaires et universelles.  Nous discutons en laissant indéfiniment ouverte la discussion, comme si celles-ci visaient un terme valant pour tout interlocuteur possible ; nous condamnons certains comportements comme étant universellement répréhensibles ; nous visons des instructions judiciaires fondées en vérité, etc.
Nous reviendrons sur cet horizon transcendantal de nos pratiques, pour prendre sur lui un éclairage anthropologique. Nous ferons ainsi valoir les points suivants :
1. Une philosophie transcendantale est anthropologiquement consistante à condition de considérer l’a priori non comme un donné mais comme un exigé. Nous présumons l’idéalité du vrai ou du juste, plutôt que nous ne la rencontrons ; si l’horizon transcendantal est un horizon d’attentes infinies, c’est un horizon d’attentes subjectives et qui ne peuvent s’attester qu’en première personne.
2. Cette subjectivation du transcendantal, conforme à sa reconfiguration moderne, est en réalité fondée dans notre nature de vivants, c’est-à-dire de sujets. C’est parce que nous sommes des vivants que nos formes de vie s’articulent à des exigences subjectives ; et c’est parce que nous sommes des vivants d’un certain type que ces exigences sont poussées à l’infini. Une révision darwinienne du transcendantal impose ainsi de considérer celui-ci comme une création de la vie, "une certaine allure de la vie".
3. On distingue classiquement, au sein de l’horizon transcendantal, les modalités de l’universel et du nécessaire. D’où cette question : à quel type d’attitudes ou d’attentes, à quelles dispositions du sujet vivant correspondent ces deux modalités, et leur articulation ? On verra que ce débat  de l’universel et du nécessaire, qui anime toute philosophie transcendantale depuis le premier jour, trouve dans sa reconfiguration anthropologique quelques éléments de réponse.

Voir aussi


  • La différence homme/animal dans le momen...
    Etienne Bimbenet
  • La dispute du réalisme et de l’idéalism...
    Etienne Bimbenet